Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les pensées de Mémé-Yoyo
  • Les pensées de Mémé-Yoyo
  • : De l'émotion, de l'Amour, des souvenirs d'hier et de toujours , de la musique, pour les grands et les petits.
  • Contact

Profil

  • Mémé Yoyo
  • Retraitée, mon plus grand bonheur est d'appartenir à une famille nombreuse.
Mes passe-temps sont ma famille, mon chien, les photos, les diaporamas,la nature, la lecture et le crochet.
  • Retraitée, mon plus grand bonheur est d'appartenir à une famille nombreuse. Mes passe-temps sont ma famille, mon chien, les photos, les diaporamas,la nature, la lecture et le crochet.

Bienvenue !


Bienvenue en Vendée

hpqscan0001-copie-15

30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 11:00

BONJOUR mes amis (ies)

 

 

Par ce temps froid

J'ai eu envie , pour vous réchauffer le coeur,

de vous remontrer mon diaporama

sur les Jardins de Balata en Martinique

 

Un souvenir qui restera gravé dans ma mémoire.

 

 

J'espère que vous avez aimé

 

Mon voeux le plus cher , c'est d'y retourner un jour

avec mes soeurs !

 

bon-dimanche-fleur.jpg

 

Yolande féé 

Repost 0
Published by Mémé Yoyo - dans La Martinique
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 23:12
En attendant la fin de ces vacances passées dans le Var ,
J'ai eu une envie
de vous représenter ce diaporama
concernant ma promenade à la Rhumerie
" le Clément" au François - Martinique
de Août 2007

 

Nous sommes le Jeudi 9 août 2007

Je suis à la Martinique, depuis déjà deux semaines. Nous sommes arrivés toute une bande , famille et amis , le 20 juillet 2007. Nous avons loué une maison avec deux appartements, située dans le village de pêcheurs à TARTANE. Avec ma soeur, nous sommes installées dans l'appartement du haut. Ses deux petits fils sont avec nous.    
La veille,  avec ma petite soeur Nadine , et Stéphanie ma nièce et filleule, nous avons décidé de passer cette journée entre mère, fille et  marraine  . Les enfants restent avec le papa. pour faire une excursion avec nos amis sur un ilet.  Le temps est incertain, et nous n'avons pas envie de faire un voyage en barque.

Je me  léve à  sept heures trente,   sous le chant incessant des coqs de tous les alentours. Quand je descends , les yeux encore pleins de sommeil,  ma soeur a déjà préparé le café et boit sa première tasse  ainsi que sa fille Stéphanie. La maison est calme.  Tout le monde est déjà  parti . Nous restons donc toutes les trois pour une journée entre filles.



Le matin , nous partons  à la petite plage de TARTANE, qui est à cinq minutes à pied. Nous croissons les gens du village qui nous font des grands bonjours comme à l'accoutumé depuis que nous sommes arrivées. Malgré un ciel  tant soit peu nuageux, le soleil commence à taper et il fait trés chaud, un peu lourd.On ne passera pas la journée sans pluie ! 
(Le mois d'août en Martinique est la saison des pluies. C'est vrai il y a des averses qui mouillent beaucoup mais qui ne durent pas, et l'eau qui verse n'est pas froide comme en métropole.)

Tranquille, sans se presser; nous avons bien pris le rythme des gens de l'île. Nous passons  par le coin des pêcheurs où se trouvent leurs barques de toutes les couleurs. Nous marchons sur le sable mouillé sous les palmiers et les raisiniers bord de mer. Nous arrivons sur la petite plage. Il n'y a personne. Cool ! Nous nous installons, étalons nos serviettes  sur le sable fin , et direct nous allons nous baigner. La mer  est légérement un peu moins chaude que d'habitude (28 ou 30 °); il est tôt et le soleil n'a pas eu le temps de réchauffer l'eau comme dans l'aprés-midi . Ce que ma soeur Nadine, qui n'aime pas trop la baignade, nous fait remarquer tout de suite. Phanie et moi, on se regardent et on sourient. Pour nous l'eau est bonne et nous y prolongeons nos bains . 
Nous restons environ deux heures à la plage ; bronzette, bain , re- bronzette ,  re-bain , pour remonter au village nous préparer pour notre visite à la rhumerie " Le Clément".  


Une bonne douche froide, enfin tiède, tee-shirt, pantacourt et zou... en route pour Le François
où se trouve la rhumerie. Pour une fois , la route en voiture, ne me semble pas trop longue. Aurais-je poussé un somme pendant la route ?  Comme j'étais seule à l'arrière de la voiture, je ne sais pas ?




Nous voilà sur le domaine "Le Clément" ; splendide !  nous sommes devant des immenses pelouses bien verdoyantes où sont plantés droits ,  de superbes palmiers hauts comme un immeuble d'au moins quatre étages... toute une allée .


 Il y a de petites  mares , au milieu desquelles flotte une petite ile couverte de  petits palmiers. Plus loin, des arbres aux formes bizard vieux comme le temps se dressent devant nous . Tellement bizard, que nous nous demandons où nous sommes; un peu rucambolesque !


Le soleil,  à cet instant,  chauffe de plus en plus. Au contraire de mes craintes , il n'a pas encore plu, pourtant l'atmosphère est pesant. Nous marchons, calmes et émerveillées, en admirant ce beau paysage antillais.  Puis nous aboutissons dans un champ de canne à sucre.

Nous continuons la visite et arrivons sur les caves où sont stockés d'énormes fûts à rhum . Une odeur succulente envahie nos narrines et nous ferait presque tourner la tête. Il y fait un peu frais et cela nous fait du bien. 



Mais la visite ne s'arrête pas là. Il ne faut surtout pas manquer la maison des maîtres, construite en 1790, toujours aussi imposante et majestueuse. Nous pouvons contempler cette demeure encore parée de ses vieux meubles et tableaux. Surtout , nous voyons bien l'architecture martiniquaise d'une maison de maîtres. En quelques mots , c'est une immense pièce centrale qui s'ouvre à plusieurs endroits sur un large couloir, donnant sur le domaine, amménagé de canapés en rotin , de petites tables bases, un hamac, un buffet bas, lumières , photos , cadres,   qui entoure cette pièce ,  ainsi protègée du soleil. Tout événement se passait dans cette pièce centrale.
Nous poursuivons notre visite et  nous nous retrouvons dans une grande cuisine: une bâtise extérieure à la maison principale, car, nous dit-on , c'est un lieu domestique et dangereux à cause des risques de feu.

Et c'est ainsi,  dans le calme et la paix, que  la visite se termine  .

Mais vient le moment de la dégustation, avant l'achat de bouteilles de rhum !
Au buffet nous avons que l'embarras du choix. 
Ce sera un schrum pour Nadine, un Punch coco pour Stéphanie, et pour moi, un rhum vieux, l'ultra plus ultra , un mélange de trois rhum vieux de trois années différentes. Nous nous installons sur un petit banc de la terrasse autour d'une table en forme de demi tonneau. C'est la pause, la relaxation . On profite du moment présent,  on respire,  on remplit notre tête de toutes ses instants innoubliables ...... on est seulement bien !
C'est vraiment un super moment de détente pour toutes les trois . Biensûr nous ne quittons pas ce lieu paradisiaque sans passer par la boutique pour y faire quelques achats de  bouteille de bon rhum.

C'est ainsi que se termine notre petit voyage féerique au domaine "Le Clément" au François. Trés contentes de notre visite et charmées par tout ce que nous avons vu, la matinée se termine et  nous laissons ces lieux  de rêve pour reprendre la route en direction de FORD de FRANCE pour  une nouvelle découverte   tout  aussi merveilleuse. Mais ce sera l'objet d'un autre récit.

La Balade à Balata !


                                                                     

 

(photos prises par ma filleule Stéphanie)

bonne-journ-e2.jpg

Repost 0
Published by MEME YOYO - dans La Martinique
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 23:00

Quelle a été ma surprise de recevoir une magnifique carte postale de :
PERFECTA
de la MARTINIQUE
La Presqu'île de la Caravelle
Voici la carte postale

Merci beaucoup PERFECTA
Pour cette belle Carte Postale

hpqscan0001-copie-27.jpg

Je me suis souvenue de mes 5 semaines de vacances, passées dans cet endroit ,
dans le petit village de pêcheurs de Tartane ,

Et notre promenade avec ma soeur Nadine dans les ruines du Château Dubuc
.

chateaudubuc.jpg

Le CHATEAU DUBUC (photo prise sur le net)

Le château Dubuc apparît sur les cartes de la Martinique datées de 1773.
C'est en 1657 que Pierre Dubuc, originaire de Normandie, débarque en Martinique .

Pour avoir participer à plusieurs expéditions contre les indiens Caraïbes, il reçu en récompense une concession dans la région de la Trinité où il s'installe à partir de 1671.

Son deuxième fils, Balthazar, s'établit à la Caravelle sur l'Habitation Spoutourne mais c'est son petit fils Louis Dubuc de Galion qui fixe dans la pierre la puissance de cette famille en construisant l'Habitation Caravelle qui devait devenir, par la suite le Château Dubuc.

Les installation de cette Habitation sont in croyable, pour cet époque.
L'omportance des dépôts en particulier l'isolement de l'habitation laissent supposer la pratique d'autres activités que la production se sucre, à sa voir la contrebande et le trafic d'esclaves.
Cependant, dés 1770, le Château Dubuc est progressivement abandonné à la suite du terrible cyclone de 1766 et de la gestion désastreuse qui découlait de la participation des Dubuc à différents batailles contre les Anglais.

C'est en 1974 que SIATNO (Communauté des communes) fît l'acquisition pour le compte du parc Naturel Régional, alors en gestation, des 2,5 h de terrain d'assiette des ruines du Château. Malgré les nombreuses difficultés à ravir les ruines de l'emprise des figuiers maudits, le PNRM dont une des missions consiste en la protection du patrimoine naturel et historique de la Martinique, poursuit un programme de restaurationet de revalorisation du site.

Le Châteu Dubuc est classé momument historique depuis 1991

chateau--dubuc.jpg
Photo prise sur le net


hpqscan0001-copie-26.jpg

Me voici assise sur un pas de pierres .
Il fait trés chaud *
et le terrain ne fait que monter

hpqscan0002-copie-1.jpg

LA RESERVE NATURELLE DE LA CARAVELLE

La presqu'île de la Caravelle marque le profil atlantique de l'île d'un bras de terre de 10 km de long perpendiculaire à la côte.

L'estrémité de la presqu'île n'a pas échappé à un déboisement partiel pour la cuulture de la canne et l'exploitation du bois.

Cependant, depuis le XVII ème siècle, sa position géographique extr^me et l'âpretéde so vclimattrés sec, lui ontépargné plus qu'ailleursdes dégradations irréversibles.
C'est ce qui a permis la reconstruction progressives des mileux naturel, à la faveur du découpage particulier de ses côtes et de son relief accidenté en une mosaïque remarquable de végétation trés diversifiée telle que : for^t sèche, fourrés, mangrove, forêt d'arrière plage, savane, flore de falaises.

Ces différents mileux constituent autant d'habitatspour un  nombred'oiseaux sédentaires dont deux sont endémiques à la Martinique ;

- la gorge blanche

colibri-gorge-rubis-male-imm.jpg
Photo prise sur le net

- Le Carouge

CarougePnupt_9436.jpg
Photo prise sur le net



Cette réserve Naturelleà une superficie de 422 ha dont 89 ù de propriété publique et vous permet de découvrir la flore et faune du littoral atlantique grâce à un petit et un grand sentier de randonnée.

Par ailleurs, un circuit d'interprétationtraverse la réserve jusqu'au phare et à la station météo, rejoint les falaises à travers bois et longe la côte d'anses en pointes jusqu'à la Baie du Trésor avant de remonter vers les ruines du Château DubuC;

texte tiré du site :
http://www.crdp.ac-matinique.fr/arts-culture/fiche-museeDUBUC.html

hpqscan0003-copie-1.jpg

Et nous étions installée dans cette rue , la maison verte à droite
aprés les maisons des pêcheurs
Et l'on participait à toutes les fêtes du village
Que du bonheur !

Merci encore PERFECTA pour ces bons souvenir  revenus
avec ta jolie carte postale


YOLANDE-DAUPHIN.gif












Repost 0
Published by Mémé Yoyo - dans La Martinique
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 23:14
Un peu de soleil dans ce  ciel gris
du mois d'octobre



   MARTINIQUE
Au sein de l'archipel des Petites Antilles, la Martinique, appelée aussi l'Ile aux Fleurs ou Caraïbes, fur découverte par Christophe Colomb le 15 juin 1502.Perles des Antilles, on découvre ses belles plages et sa mer limpide et turquoise.


  LE DIAMANT, célèbre rocher occupé au XIX e siècle par les Anglais durant 17 mois est considéré comme vaisseau de la marine royale avnt d'être reconquis par les Français. Il continue à être salué par les marins Anglais.


Faisons un petit tour à la Martinique




du ciel et de la mer  bleu

marchés aux milles couleurs
où l'on trouve tout délicieux !


Et la petite touche finale
Pour le bonheur des yeux
Jolis    "tatouages" !



Quelques photos de nos vacances
                                                


Ma soeur Nadine et moi ! Yolande

Ma nièce Stéphanie

Kenrick et jordan - puis Kenrick et sa maman

Leeroy et Melyna
Mon petit neveu et petite nièce

La Martinique c'est super !!











Repost 0
Published by Mémé Yoyo - dans La Martinique
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 05:00

Le CYCLONE DEAN
dévastait  les Iles Antillaises
J'étais , à cette époque,
Dans un village à Tartane !
Village de pêcheurs
La Martinique.

Je pense , toujours, à ces gens qui ont tout perdu, pour certain, mais qui gardaient toujours espoir !

Tous s'aidaient les uns , les autres.

Une vraie chaîne de solidarité s'est créée naturellement dans le village.

Malgré la nuit tourmantée,
Le bruit des arbres qui  craquent, qui se brisent, qui tombent,
L'eau qui pénétre dans la maison !
L'inconnu !
La peur !
Je garde, aussi, un bon souvenir
de la cinquième et dernière semaines de nos  vacances .


On est arrivé, 
On a vu ça !




Le VILLAGE de TARTANE





Nous sommes repartis 
Avec ces images ci-sessous
dans la tête !

Peut-être
Est-ce
Pour cela 
Que je reste trés marquée
Par ce voyage
A la Martinique !

Un petit diaporama !

 




La vie tient à un fil !!!
Un fil d'or ,
Un fil d'argent,
Un fil de soie,
Un fil de laine
Un fil de coton !

Mais à un fil !!!



Repost 0
Published by Mémé Yoyo - dans La Martinique
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 23:12

Juste quelques cartes postales de la Martinique que j'ai  adressées à mon mari pendant mon voyage à la Martinique  en 2007








J'ai adressé à mon mari une carte postale par jour !


Repost 0
Published by Mémé Yoyo - dans La Martinique
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 20:17

L'article  publié le 8 juin par écureuibleu  m'a fait souvenir que j'avais gardé, dans un coin de mon ordi, un diaporama sur le jardin de Balata - Ford de france.
Suite et fin de la journée du jeudi 09 août 2007 ( Une journée entre filles - articles du 16/05/2009)

Nous venons donc de quitter le domaine "Le Clément"  avec des bouteilles de rhum  dans la voiture et nous reprenons la route ma petite soeur Nadine, sa fille Stéphanie qui conduit et moi Yolande en direction de FORD de FRANCE pour une visite du jardin de Balata.

Il fait trés lourd, le temps est à l'orage depuis le début de la journée - 
La route est longue et pénible;

C'est l'inconvénient en Martinique pour de rendre d'un endroit à l'autre, il faut toujours faire des kiomètres et des kilomètres en voiture et cela prend souvent au minimum une heure de temps - Mais nous sommes en vacances et de ce fait avons tout notre temps.  A Ford de France nous avons droit aux embouteillages comme à Paris - mais il fait trés chaud- Enfin la trocade passée, nous trouvons une pancarde indiquant "jardin de balata"   oufff! oufffff!
Nous suivons ce chemin qui n'en fini plus; il tourne de gauche, de droite, il monte, il redescent, pour de nouveau remonter en tournant . Un leger mal de coeur commence à me taquiner. On passe devant de magnifiques et somptueuses maisons, mais le chemin continue toujours en montant sans que nous ayons aperçu une nouvelle pancarde. On pense être égaré.
Phanie nous dit" nous avons laissé passé le coche"
Et comme nous n'avons pas encore mangé, on s'arrête sur le bord de la route prés d'un SNACK BAR, tenu par un couple antillais d'une soixantaine d'années, un peu lent.
Nous leurs demandons notre chemin et le Monsieur nous répond :"c'est à 100 m derrière - d'ailleurs de ma terrasse vous pouvez voir les cîmes des arbres du jardin".
Super génial ! nous nous installons. Nous allons casser une petite croûte et non raffraichir. Effectivement la table que nous avons choisie , nous permet de voir  toutes les cîmes des arbres - Nous surplombons le jardin.
Ma soeur  Nadine, qui a le vertige, s'arrange pour s'éloigner du bord de la terrasse.

Il commence à pleuvoir ! Nous avons le temps de manger tranquillement. 
Quand nous avons terminé de nous restaurer, la pluie cesse. Il est temp de reprendre la voiture.
Effectivement le jardin n'était pas loin.


Nous entrons pour la deuxième fois de la journée dans un endroit rempli de verdure où seul le chant des oiseaux interrompt un doux silence. Un nouveau Paradis sur terre! un immense jardin où se mêlent fleurs, arbres  exotiques . C'est un lieu charmant où seule la nature règne.

En passant par la porte d'entrée vous êtes envahis par un sentiment de paix, toutes émotions sont permises.

La visite du jardin , se traduit par une longue promenade ombragée, pleine de couleurs à travers un morne. Une promenade qui vous émerveille par ses nombreuses variétées de fleurs exotiques et couleurs (bégonia, baliners, hibiscus, orchidées, anthuriumscactus, fleur porcelaine, balisier rouge, rose de porcelaine, fleur de jacobinia, nenuphar....) habité par de magnifiques colibris.


Commencé en 1982 Le jardin de Balata est l'oeuvre de J.P.THOZE
Il ouvrira ses porte le 19/08/1986 et son nom est celui des arbres d'autrefois nombreux sur ces terres





VOICI mon DIAPORAMA (toutes les photos ont été prises par Phanie)


Nous avons passé une agréable journée. Nos yeux  ont vu de merveilleuses beautés de la nature - nous sommes enchantées. Fatiguées mais enchantées, nous rentrons à Tartane , en passant au supermarché où nous sommes surprises à la sortie du magasin par une  pluie déluvienne. Nous sommes trempées comme une soupe le temps d'arriver à la voiture où Phanie et moi nous installons rapidement pendant que ma soeur Nadine range les courses dans le coffre se protègeant difficilement sous la porte arrière relevée. Nous sommes MDR. 
Quelle belle et magnifique journée !

 

Repost 0
Published by MEME YOYO - dans La Martinique
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 14:58


VOICI un diaporama de la rhumerie  " Le Clément "  au François - Martinique
visite en musique
(photos prises par ma filleule Stéphanie)

Repost 0
Published by MEME YOYO - dans La Martinique
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 14:20

Nous sommes le Jeudi 9 août 2007

Je suis à la Martinique, depuis déjà deux semaines. Nous sommes arrivés toute une bande , famille et amis , le 20 juillet 2007. Nous avons loué une maison avec deux appartements, située dans le village de pêcheurs à TARTANE. Avec ma soeur, nous sommes installées dans l'appartement du haut. Ses deux petits fils sont avec nous.    
La veille,  avec ma petite soeur Nadine , et Stéphanie ma nièce et filleule, nous avons décidé de passer cette journée entre mère, fille et  marraine  . Les enfants restent avec le papa. pour faire une excursion avec nos amis sur un ilet.  Le temps est incertain, et nous n'avons pas envie de faire un voyage en barque.

Je me  léve à  sept heures trente,   sous le chant incessant des coqs de tous les alentours. Quand je descends , les yeux encore pleins de sommeil,  ma soeur a déjà préparé le café et boit sa première tasse  ainsi que sa fille Stéphanie. La maison est calme.  Tout le monde est déjà  parti . Nous restons donc toutes les trois pour une journée entre filles.



Le matin , nous partons  à la petite plage de TARTANE, qui est à cinq minutes à pied. Nous croissons les gens du village qui nous font des grands bonjours comme à l'accoutumé depuis que nous sommes arrivées. Malgré un ciel  tant soit peu nuageux, le soleil commence à taper et il fait trés chaud, un peu lourd.On ne passera pas la journée sans pluie ! 
(Le mois d'août en Martinique est la saison des pluies. C'est vrai il y a des averses qui mouillent beaucoup mais qui ne durent pas, et l'eau qui verse n'est pas froide comme en métropole.)

Tranquille, sans se presser; nous avons bien pris le rythme des gens de l'île. Nous passons  par le coin des pêcheurs où se trouvent leurs barques de toutes les couleurs. Nous marchons sur le sable mouillé sous les palmiers et les raisiniers bord de mer. Nous arrivons sur la petite plage. Il n'y a personne. Cool ! Nous nous installons, étalons nos serviettes  sur le sable fin , et direct nous allons nous baigner. La mer  est légérement un peu moins chaude que d'habitude (28 ou 30 °); il est tôt et le soleil n'a pas eu le temps de réchauffer l'eau comme dans l'aprés-midi . Ce que ma soeur Nadine, qui n'aime pas trop la baignade, nous fait remarquer tout de suite. Phanie et moi, on se regardent et on sourient. Pour nous l'eau est bonne et nous y prolongeons nos bains . 
Nous restons environ deux heures à la plage ; bronzette, bain , re- bronzette ,  re-bain , pour remonter au village nous préparer pour notre visite à la rhumerie " Le Clément".  


Une bonne douche froide, enfin tiède, tee-shirt, pantacourt et zou... en route pour Le François
où se trouve la rhumerie. Pour une fois , la route en voiture, ne me semble pas trop longue. Aurais-je poussé un somme pendant la route ?  Comme j'étais seule à l'arrière de la voiture, je ne sais pas ?




Nous voilà sur le domaine "Le Clément" ; splendide !  nous sommes devant des immenses pelouses bien verdoyantes où sont plantés droits ,  de superbes palmiers hauts comme un immeuble d'au moins quatre étages... toute une allée .


 Il y a de petites  mares , au milieu desquelles flotte une petite ile couverte de  petits palmiers. Plus loin, des arbres aux formes bizard vieux comme le temps se dressent devant nous . Tellement bizard, que nous nous demandons où nous sommes; un peu rucambolesque !


Le soleil,  à cet instant,  chauffe de plus en plus. Au contraire de mes craintes , il n'a pas encore plu, pourtant l'atmosphère est pesant. Nous marchons, calmes et émerveillées, en admirant ce beau paysage antillais.  Puis nous aboutissons dans un champ de canne à sucre.

Nous continuons la visite et arrivons sur les caves où sont stockés d'énormes fûts à rhum . Une odeur succulente envahie nos narrines et nous ferait presque tourner la tête. Il y fait un peu frais et cela nous fait du bien. 



Mais la visite ne s'arrête pas là. Il ne faut surtout pas manquer la maison des maîtres, construite en 1790, toujours aussi imposante et majestueuse. Nous pouvons contempler cette demeure encore parée de ses vieux meubles et tableaux. Surtout , nous voyons bien l'architecture martiniquaise d'une maison de maîtres. En quelques mots , c'est une immense pièce centrale qui s'ouvre à plusieurs endroits sur un large couloir, donnant sur le domaine, amménagé de canapés en rotin , de petites tables bases, un hamac, un buffet bas, lumières , photos , cadres,   qui entoure cette pièce ,  ainsi protègée du soleil. Tout événement se passait dans cette pièce centrale.
Nous poursuivons notre visite et  nous nous retrouvons dans une grande cuisine: une bâtise extérieure à la maison principale, car, nous dit-on , c'est un lieu domestique et dangereux à cause des risques de feu.

Et c'est ainsi,  dans le calme et la paix, que  la visite se termine  .

Mais vient le moment de la dégustation, avant l'achat de bouteilles de rhum !
Au buffet nous avons que l'embarras du choix. 
Ce sera un schrum pour Nadine, un Punch coco pour Stéphanie, et pour moi, un rhum vieux, l'ultra plus ultra , un mélange de trois rhum vieux de trois années différentes. Nous nous installons sur un petit banc de la terrasse autour d'une table en forme de demi tonneau. C'est la pause, la relaxation . On profite du moment présent,  on respire,  on remplit notre tête de toutes ses instants innoubliables ...... on est seulement bien !
C'est vraiment un super moment de détente pour toutes les trois . Biensûr nous ne quittons pas ce lieu paradisiaque sans passer par la boutique pour y faire quelques achats de  bouteille de bon rhum.

C'est ainsi que se termine notre petit voyage féerique au domaine "Le Clément" au François. Trés contentes de notre visite et charmées par tout ce que nous avons vu, la matinée se termine et  nous laissons ces lieux  de rêve pour reprendre la route en direction de FORD de FRANCE pour  une nouvelle découverte   tout  aussi merveilleuse. Mais ce sera l'objet d'un autre récit.

La Balade à Balata !


      

 

Repost 0
Published by meme yoyo - dans La Martinique
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 18:05




Voici un court diaporama de la Martinique, spécialement du DIAMANT où nous avons passé de superbes journées sur l' immense plage de sable blanc   - surtout le jour de l'arrivée des yoles.
Les dernières photos étant prises après le cyclone DEAN en août 2007
Et oui j'y étais ! Une chose très éprouvante ! surtout après , vous avez le coeur qui se brise quand vous voyez tous les ravages que le cyclone a fait sur les plages, les maisons , les bananiers, les palmiers en travers de la route, les poteaux électriques.
Nous sommes restés une semaine sans électricité. Le petit village de pêcheurs , TARTANE, où nous étions , restait sans vie  après 17 h - le toit de certaine maison était parti et laisait l'eau passer. Il a plu toute la journée du vendredi ! Les magazins, les restaurants, les pompes à carburant enfin tout , sont restés fermés pendant une semaine.
Les baignades interdites pendant deux jours, car la plage de Tartane, comme toutes les autres plages, étaient envahies de débris et dangereuses. Les barques, et les paniers des pêcheurs retournés sur le sable. 
Mais, j'y ai rencontré des gens du pays charmants et toujours avec le sourire malgré cette épreuve. et toujours "Bonjour madame ou Bonsoir madame "
Vraiment des gens sympas - très simples - très heureux de vivre - très sympas.



Repost 0
Published by MEME YOYO - dans La Martinique
commenter cet article